Philip Bloom parle d’Adobe Premiere CS6 (vostfr)

logo-premie-re-pro-cs6.jpg

Depuis quelques années déjà,
je n’ai de cesse de clamer haut et fort
les avantages et la souplesse des logiciels d’Adobe
en matière de montage, trucages, etc, …
Photoshop a fait ses preuves et possède une réputation solide.
Il en va de même pour After Effects.

Régulièrement confronté à des « Apple Addicts » qui utilisent Final Cut,
je dois dire que Premiere ne reçoit généralement pas un accueil chaleureux. 

Cette fois, c’est Philip Bloom qui s’en mêle.
(qui est Philip Bloom ? voir cet article)

Fervant utilisateur d’Avid et Final Cut,
Philip Bloom a récemment opté pour Premiere.

Pour découvrir la vidéo, en VOSTFR, cliquer sur le lien suivant :

http://www.adobe.com/fr/products/premiere

Comme l’explique Ph. Bloom,
il est possible d’assembler des sources d’origines différentes
dans un même projet, sans avoir besoin de ré-encoder les sources.

La fiction « GRISP Profilers » a été montée dans Premiere,
et a vu passer toutes sortes de formats
allant du m2v, au m2t, mts, mp4, mov, avi, etc,…
sans jamais nécessiter une quelconque étape de ré-encodage.

Et sinon…
Est-ce que j’ai mentionné le fait qu’Adobe Premiere
est disponible aussi bien sur mac que sur pc ? 
😉

Cet article vous a plu, parlez en autour de vous :

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Plus
  • Blogger
  • Pinterest
  • Tumblr
  • Add to favorites
  • Email

Les commentaires sont fermés.